..... actuellement : ...... Les uns les autres ......

Plus oultre

 

 

« Plus oultre » fait référence à la devise de l’Espagne « plus ultra ». Cette exposition installée dans une résidence privée du centre ancien rend hommage à la peinture espagnole au travers d’une œuvre phare du XVIIème siècle exposée au Prado, « Las Meninas » de Vélasquez, « le peintre des peintres. C’est aussi un hommage au travail de réinterprétation qu’un autre géant de la peinture espagnole, Picasso, fit de ce tableau au travers de ces fameuses Ménines, que l’on peut admirer au Museu Picasso de Barcelone, réalisées à la fin des années 50.

Toutes les déclinaisons d’Arnaud Garbuio que l’on découvre charpentent cette exposition. Une démarche entamée il y a quelque temps qui, comme d’autres thèmes ou d’autres questionnements qui lui sont chers, se poursuivra parallèlement à tous ces travaux que le public a déjà eu l’occasion de découvrir au fil de ses nombreuses expositions.

Site0

Cette toile de Vélasquez, fait partie de quelques œuvres incontournables de l’histoire de l’art. Elle est une leçon d’observation et demeure un modèle d’harmonie. Chaque artiste a forcément rendez-vous avec elle. Une œuvre appartient un peu à celles et ceux qu’elle tutoie, c’est aussi de cela qu’il s’agit.

 

Par la composition du tableau, les personnages dont on observe le reflet dans le miroir, en l’occurrence le couple royal, n’est-ce pas nous mêmes qui sommes dans ce miroir ? Ce tableau nous tend autant la main, que le pinceau. Encore une fois, c’est une invitation. Véronique Charbonnier a choisi d’orienter son travail sur ce détail de la toile.

Témoin de son temps, Vélasquez décrit un aspect particulier de la société espagnole au XVIIème siècle, « siècle d’or », dans l’exposition « Plus Oultre » de Charbonnier et Garbuio, les artistes ont tenté de poser dans la balance un autre aspect omniprésent de la société actuelle.

Une centaine d'oeuvres à découvrir